La Plante

L’Alstroémère est une plante à rhizomes, c’est-à-dire que ses racines tubérisées produisent elles-mêmes des tiges. Ces tiges poussent verticalement pour, finalement, fournir des fleurs. Comme les tiges dans le sol continuent à se ramifier, il est possible de garder l’Alstroémère en serre pendant plusieurs années. Dans la culture commerciale de l’Alstroémère, lorsqu’on remplace une plante, c’est souvent dans le but d’augmenter son rendement. Par ailleurs, les feuilles de l’Alstroémère ont une forme particulière, puisqu’elles poussent en s’enroulant autour de leur tige horizontale, de sorte que la face intérieure est tournée vers le haut. Et comme les aisselles des feuilles ne contiennent pas de boutons, la pousse située au-dessus du sol ne se ramifie pas.

Origine de l’Alstroemeria

L’Alstroemeria doit son nom au juriste suédois Clas Alstroemer (1736-1794), élève de Linnaeus. Alstroemer signala à Linnaeus la culture de plantes nommées, à l’époque, Lis Inka, dans le jardin du consul suédois.
En plus de ses projets relatifs à l’agriculture et l’élevage du bétail, Alstroemer voyagea en tant que chercheur dans l’Amérique du Sud (entre autres au Chili et au Pérou). C’est de là-bas qu’il envoya des graines de l’Alstroemeria Pellegrina à Linnaeus en 1753. Cette plante poussait au Chili à grande altitude et sous des conditions de clarté particulières, avec au moins douze heures en pleine lumière de jour.